Paruyr Shahazizian  violoncelle

Né en Arménie, Paruyr Shahazizian étudie le violoncelle à Moscou à l’Ecole Normale de Musique Merzlyakoff, au sein du conservatoire Tchaïkovski. A dix-huit ans, il obtient un premier prix au concours international de Prague de quatuor à cordes.

De retour en Arménie, il intègre le Conservatoire National Supérieur Komitas à Erevan et obtient un premier prix de violoncelle, avec les mentions d’excellence et de virtuosité.

Se consacrant plus particulièrement à la musique de chambre, il intègre le quatuor Khatchaturian en 1992. Il a travaillé à l'Opéra National d'Arménie, à l'Opéra de Madrid et a été violoncelle solo de l'orchestre Armenian Virtuosi.

En France, en 2006, l’association « Pour Que l’Esprit Vive » invite Paruyr Shahazizyan en résidence artistique à l’abbaye de La Prée, monastère cistercien dans le Berry. A cette occasion, il participe à des concerts diffusant la musique classique en milieu rural dans le cadre de la Hors Saison Musicale.

De 2008 à 2013, il est membre du Quatuor Benaïm qui rassemble des artistes venus d'Israël, du Japon, de Géorgie, d'Arménie. Ce quatuor est reconnu pour sa rigueur et son exigence musicales et a trouvé sa propre esthétique dans les quatuors de Mozart, Beethoven et Schubert, suivant la tradition des grands quatuors d'après-guerre, Amadeus et Julliard.

Il a été professeur de violoncelle et de quatuor au Conservatoire National Supérieur d'Erevan. Il enseigne maintenant en milieu scolaire avec l’association « Passeurs d’Art » afin de favoriser l’accès à la musique classique.

Attaché depuis de longues années au Tonnerrois où sa belle-famille a une résidence secondaire, Paruyr Shahazizian rejoint avec enthousiasme l'équipe des musiciens du festival lors de la seconde édition. Il a à cœur de proposer à la programmation de Musiques en Tonnerrois des œuvres atypiques comme la fameuse mélodie arménienne Havun Havun qu'il a interprété lors du concert-promenade dans les jardins de l'Abbaye de Quincy en 2020.